LE SITE DE MONTREUIL-LE-CHÉTIF - Mise à jour du site internet le 24/07/2017 - Copyright  © 2017 Tous droits réservés
‘’Les plaques de cocher’’  à MONTREUIL-LE-CHÉTIF
  Plaque située au départ de la Route de Saint-Christophe - à droite   Ces plaques étaient généralement posées à une hauteur de 2,50 m, afin de pouvoir être lues par les cochers. Elles étaient principalement installées aux carrefours, accrochées directement   sur   un   mur   de   bâtiment   (Route   de   Saint-Christophe   et   Bure)   ou   bien   sur   des poteaux métalliques (lieu-dit Les Tuileries et lieu-dit La Tuile).
  Plaque située à « Bure » sur la route de Douillet le Joly  À   l’origine,   ces   plaques   étaient   désignées   sous   les   termes   de   tableaux   indicateurs (1835), de poteaux indicateurs    (1833). On trouve également dans les archives départementales et dans les Annales des Ponts et Chaussées   le   terme de   plaques indicatrices. Toutefois, en Sarthe, elles étaient désignées comme plaque de situation bien que le terme officiel était ‘’plaque de distance légale ‘’.                                Poteau indicateur « les Tuileries »                 À partir de 1840, des plaques en fonte avec les lettres en relief font leur apparition. À partir de 1866, des plaques en zinc laminé et en lave émaillée sont installées.       Poteau d’origine à droite sur lequel est fixée la plaque de cocher - au lieu-dit «  la Tuile »